Le guide du débutant pour éliminer les produits alimentaires transformés

Le guide du débutant pour éliminer les produits alimentaires transformés

Pratiquement tout le monde sait que les aliments naturels et entiers sont plus sains que les produits alimentaires transformés. La vraie question quand il s’agit d’éliminer les aliments transformés; est de savoir comment continuer à mener votre vie active et super chargée, tout en le faisant. Si quelqu’un comprend cette galère, c’est l’auteur du livre The Wellness Project, Phoebe Lapine. Elle n’a pas éliminé les produits alimentaires transformés parce qu’elle voulait (oui, y compris le gluten et les produits laitiers). Elle s’est vue obligée de le faire après avoir été diagnostiquée avec une thyroïdite de Hashimoto, une maladie auto-immune. Tout à coup, elle a dû changer son alimentation.

« Ce n’était pas que je mangeais terriblement mal avant mon diagnostic, mais je mangeais beaucoup d’aliments transformés « sains », comme les barres énergétiques, dit-elle. En effet, elle avait déjà abandonné le gluten, mais se trouvait en train de se jeter sur n’importe quel produit avec le label « Sans Gluten », sans réfléchir à deux fois. Ce n’était que jusqu’à ce qu’elle ait vraiment dû examiner ses habitudes alimentaires qu’elle a pris conscience de combien d’e produits alimentaires transformés elle mangeait en réalité.

Au fil du temps, elle a compris comment suivre à un régime alimentaire à base de produits complets; tout en vivant une vie normale et chargée. Ici, on partage avec vous ses conseils pour dire adieu aux aliments transformés, et par lesquels commencer.

Faites défiler vers le bas pour découvrir comment rompre pour de bon avec les produits alimentaires transformés, sans devenir fou (ou affamé).

QU’EST-CE QUI EST CONSIDÉRÉ COMME PRODUITS ALIMENTAIRES TRANSFORMÉS?

Tout d’abord: qu’est-ce qu’on doit éliminer exactement ? Il existe différentes définitions selon les personnes. Mais on considère essentiellement que les aliments transformés sont ceux qui ne sont pas dans leur état naturel. Cela signifie tout ce qui est emballé ou commercialement transformé. Donc, si votre barre énergétique semble irréprochable en lisant son étiquette; disant qu’elle ne contient que des noix, des fruits et du miel, elle est encore techniquement à éliminer.

C’est pourquoi Lapine dit qu’il est important de garder à l’esprit ce qu’elle appelle « l’échelle glissante des produits alimentaires transformés ». Donc par exemple un pain sans gluten plein d’additifs bizarres, acheté en supermarché; est beaucoup plus transformé qu’une baguette que vous achetez de la pâtisserie  où le processus pour la faire a été le même pendant des centaines d’années. Fondamentalement, certains aliments sont plus transformés que d’autres.

DE QUOI SE DÉBARRASSER EN PREMIER?

En gardant l’échelle glissante à l’esprit, les produits avec une liste d’ingrédients aussi longue qu’une encyclopédie; sont ceux dont on doit se débarrasser en premier. Comme le souligne Lapine, si vous ne savez pas ce que c’est, ou ne pouvez peut pas le prononcer, il ne va sûrement pas faire du bien à votre corps. Les repas surgelés, les chips, les bonbons, les pires sont souvent les plus évidents.

Alors que vous pourriez être tenté d’adopter ce changement de mode de vie à la vitesse grand V, Lapine dit qu’il est préférable de le faire par étapes. Passer de 0 à 100 ne sera pas réalisable. Lapine dit qu’il y a en fait une différence majeure entre une lasagne congelée, et un pot de sauce tomate. Oui, les deux sont transformés. Mais le simple fait de faire bouillir de l’eau, de faire cuire des pâtes et de réchauffer la sauce; vous aidera à commencer à prendre l’habitude de faire de la nourriture maison. Et ça, c’est la première étape. Ensuite, une fois que vous vous habituez, vous pouvez essayer de faire votre propre sauce!

PASSER AUX REPAS

Après avoir éliminé les suspects habituels, Lapine dit qu’il sera plus facile d’éliminer les produits alimentaires transformés les plus sournois, comme les barres énergétiques. Mais elle souligne également que, tant que les collations sont faites avec des aliments entiers, vous ne devriez vraiment pas vous rendre fous en les évitant. Si vous êtes à l’aéroport par exemple, et que vous avez fini votre mélange de noix faits maison, alors vous prenez une barre énergétique « saine » , dit-elle. Si vous mangez des aliments entiers à la maison la plupart du temps, ne vous tuez pas à ce sujet.

Lapine dit que le changement le plus important lors de la transition vers un régime alimentaire entier, est que cela implique plus de passer plus de temps dans votre cuisine. C’est là que la préparation des repas et la cuisson par lot entrent en jeu. Encore une fois, elle suggère d’y aller doucement. Commencez par planifier vos petits déjeuners pour la semaine ou vos déjeuners et concentrez-vous sur ça, dit-elle. Passez au repas suivant quand vous aurez complètement éliminé les produits alimentaires transformé du premier.

Dans l’ensemble, les conseils de notre experte pour une vie sans aliments transformés sont la clé d’une réussite durable. Et, ne vous morfondez-pas en regrets si vous ne pouvez pas le faire 100% du temps. Lapine le sait par expérience: Avec votre régime alimentaire, il faut apprendre à se faire une pause de temps en temps.

Pour aller plus loin:

Lisez le livre The Wellness Project  de l’auteur Phoebe Lapine.